LE MÉTIER DE LA PAIE SERA ENCORE ESSENTIEL

Deux semaines après la fin du confinement, les services établissant les paies sont toujours là pour faire face aux DSN, aux demandes d’indemnisation ou essayer de répondre aux salariés.

Quels seront les impacts de cette crise dans le quotidien des professionnels de la paie ?  

Le télétravail

Un mot est apparu avec celui de confinement pendant cette crise  : LE TÉLÉTRAVAIL. 

Certains l’ont découvert pendant la crise. D’autres le connaissaient mais sans gérer les enfants et les cours de ceux-ci. Une méthode de travailler qui ne peut être possible sans dématérialisation. La question n’est pas de savoir si le télétravail est apprécié ou non par les professionnels de la paie. Cette crise a démontré que les travaux ne peuvent désormais être effectués sans l’aide du numérique. Il est souhaitable que cette crise sera unique mais la survenance d’un autre confinement n’est pas à exclure. Les entreprises vont donc prendre en considération ce mode de travail, nécessaire pour la continuation de leurs activités.

Le contrôle de l’administration et les ajustements en paie

Les premiers contrôles vont être réalisés par l’administration sur le calcul des indemnisations d’activité partielles et le paiement effectué sur la paie des salariés. Sans revenir sur l’incertitude des textes et son application complexe sur le bulletin de paie, des ajustements vont être réalisés. Des difficultés seront donc à gérer via les DSN notamment.

Des Plans sociaux à gérer en paie 

La pandémie va provoquer une crise économique et donc la mise en place de plans sociaux dans certaines entreprises (le moins possible espérons le, mais inévitable). Les gestionnaires paie seront au premier plan pour pouvoir l’appliquer au mieux dans leurs entreprises. D’ailleurs, les dirigeants doivent faire participer la direction du service paie à l’élaboration des plans sociaux. En effet, ceux qui font la paie sont les premiers à voir les impacts de la rédaction d’un plan social sur les bulletins.

De nouvelles mesures à appliquer 

Cette crise va entraîner aussi des nouvelles mesures économiques qui vont impacter la paie des salariés. Les professionnels de la paie seront encore en première ligne pour mettre en place les dernières mises à jour ou nouveaux paramétrages. Certaines dispositions vont évoluer suite à cette crise sanitaire. La réglementation du taux majoré Pôle emploi, applicable en 2021, sera assurément revue.

Mais simplifier les mesures !!!

Le bulletin de paie n’est pas simplifié ! Non des lignes ont juste été fusionnées pour rendre plus “joli” le bulletin de paie. Depuis quelque années, les règles sont compliquées à intégrer dans le logiciel de paie. Alors faire des paies avec une réglementation qui bouge toutes les semaines, peut être vécu comme un exploit, comme au mois d’Avril.

La voie de la simplification serait le meilleur chemin pour les entreprises et l’administration afin de faciliter la relance économique. Il est certain que de nombreux professionnels de la paie, avec l’expérience du terrain, ont la qualité pour accompagner les décideurs afin de rendre plus efficace les nouvelles mesures. 

Les professionnels de la paie en première ligne sur le front économique

Sans bulletin de paie, l’argent ne peut transiter entre les employeurs et les salariés. Les entreprises vont essayer de survivre pendant cette période. Certaines vont disparaître. D’autres vont réaliser des licenciements. Le service paie sera toujours le support indispensable à celle-ci pour assurer la continuité administrative (paie, solde de tout compte, attestation Pôle emploi), le suivi avec les organismes sociaux (Via la DSN), la transmission des éléments financiers (écritures comptables, budgets salariaux). N’oubliez pas que le service paie, c’est surtout des femmes et des hommes, professionnels, parfois avec des doutes bien compréhensibles, qui ont eu la volonté de respecter les échéances pour le paiement des salaires ou les déclarations sociales.

Le métier de la paie sera encore essentiel après ce confinement et la fin attendue de ce virus.

COVID 19 : LE TRAITEMENT DE L’ACTIVITÉ PARTIELLE EN PAIE

Commentaires

Laisser un commentaire