LA GESTION DE LA PAIE EN ……2003

Nous vous proposons un retour vers le passé …..

Il est 12h, le 12 novembre 2003. On vient de me remettre mon premier téléphone portable professionnel. On va pouvoir me joindre même en clientèle. Il faut donc que je lise la notice pour enregistrer dans mon téléphone, tous les contacts de mon carnet d’adresse.

Je commence ma journée en regardant mes mails non lus depuis 4 jours.

Par la suite, nous vérifions le retour de la caisse de retraite d’un client, suite à l’envoi de la déclaration de l’année 2002. En parallèle, nous avons renseigné la déclaration retraite à l’aide d’un calque. Ce qui rend complexe l’identification des montants.

Mon autre client vient à 15 heures pour effectuer le paiement des charges sociales. Il faut que je lui explique que la base de la CSG CRDS est calculée sur 95 % et non 100%. Cela équivaut à combien en Francs ? Il faut également adresser 4 enveloppes avec les chèques pour les différentes caisses (URSSAF, ASSEDIC, Retraite et prévoyance). On doit s’appliquer pour ne pas faire de ratures sur la déclaration papier.

Je reprends un nouveau dossier. Nous devons vérifier si:

  • le SMIC du 1er juillet de 2003 est appliqué pour 7,19 Euros.
  • le forfait APEC de 17,51 euros a bien été constaté au mois de Mars pour les cadres

 

Je dois contrôler la réduction “bas salaire”. L’employeur embauche des salariés qui ouvrent droit à l’allègement dit Aubry 2 au 30 juin 2003. Il faut connaître le montant de la Garantie Minimale de Rémunération.Pour  Le coefficient appliqué est bien 0,26/0,7. C’est parfait.

Le logiciel de paie n’arrive pas à calculer la GMP correctement….Pourtant j’ai bien fait le paramétrage. Je comprends pas.

Je préfère refaire le bulletin de paie sur excel. Mais puisque rien n’est aisé, je ne suis pas sûr qu’il me prenne toutes les rubriques.
Sur un dossier, il faut réaliser des régularisations sur l’année 2002. Il faut envoyer une DADS 2002 rectificative à la main.
Je dois vérifier le calcul d’une indemnité légale de licenciement et m’assurer que ce montant ne doit pas être inférieur à un dixième de mois de salaire par année de d’ancienneté.
On vient de recevoir la disquette de téléchargement de la DADS 2003 de la part de l’éditeur du logiciel de paie.

Il est 20h. J’amène la documentation papier chez moi. Il paraît qu’on va bientôt avoir des ordinateurs portables pour faire nos feuilles de travail sur word et Excel. On pourra même lire notre documentation sur un écran.

Demain, j’ai rendez vous chez un client Place Saint Georges. Je regarde la carte de la RATP pour voir quel métro je dois prendre.

Je vérifie mon sac, j’ai tout ce qu’il faut : calculatrice, feuille de travail et un agenda documenté en fiscalité et en social.

 

 

 

 

 

Commentaires

    • grigy - 30 novembre 2018

      c’est bien vu. pas encore de généralisation de net entreprises ou du service je déclare. beaucoup de bordereaux papier pour déclarer les cotisations, accompagnés de chèque. 2 ans après le passage aux euros. internet pas généralisé. utilisation encore des disquettes 3.5 pouces. beaucoup de choses se faisaient manuellement. pas de pass navigo. on parlait encore de la carte orange. pas d’application sur le téléphone portable. un autre rythme de vie professionnelle

      Répondre au commentaires

Laisser un commentaire