LE RECRUTEMENT DES GESTIONNAIRES PAIE

Le métier de Gestionnaire paie en plus de la complexité, des nombreuses réformes sociales qu’il subit, se heurte à une autre difficulté : le recrutement !

Au fur et à mesure des années, les attentes et exigences des employeurs s’accroissent et les candidats (futurs gestionnaires paie) doivent s’adapter afin de répondre pleinement à celles-ci : être performant en termes de technicités, posséder des qualités interpersonnelles, être autonome… en bref être le fameux mouton à cinq pattes !

L’une des difficultés les plus répandues, se situe au niveau du futur gestionnaire paie en formation, qui recherche un stage la plupart du temps non rémunéré afin de valider et consolider la théorie qu’il a acquise en formation.

Dans bien de nombreux cas, les gestionnaires de paie peinent à intégrer une structure prête à leur laisser sa chance.

Les raisons pouvant expliquer cette difficulté sont :
  • Le temps que devra allouer le gestionnaire de paie senior afin de le former
  • le temps écoulé afin que la transmission des savoirs permette au futur gestionnaire paie d’être opérationnel
  • Le coût engendré par le temps d’encadrement octroyé par le gestionnaire paie senior

Cela soulève un paradoxe sans précédent puisqu’on exige des gestionnaires paie, des compétences techniques tout en omettant que celles-ci ne peuvent s’acquérir et s’aiguiser que par la pratique en entreprise.

Heureusement la majeure partie des entreprises ont compris que les compétences, même innées doivent être contextualisées afin d’en tirer les bénéfices et accueillent de plus en plus de néophytes.

Cependant, même dans ce cas, une ultime difficulté apparaît du côté des recruteurs : la pénurie des profils de gestionnaires de paie.

En effet, cela s’explique par :

  • la carence de cursus de formation spécialisé dans la paie tels que les BTS, DUT, LICENCE, MASTER…
  • la technicité que la paie requiert
  • le manque de pluralité de jobboard efficients
  • la complexité à définir un profil de poste correspondant à la réalité du marché
  • la difficulté pour un recruteur à évaluer les compétences techniques du gestionnaire puisqu’il est bien souvent peu familier à cet univers ou en maîtrise peu les rouages 

Toutefois, on constate qu’il existe des panacées :

  1. Les législations et avantages attribués aux entreprises afin d’augmenter le recours aux stagiaires
  2. La présence d’un diplôme certifiant en paie à la prestigieuse université de DAUPHINE
  3. Le fait que de plus en plus de spécialistes en paie (Responsable paie etc…) soit en charge du recrutement ou du moins interviennent dans la phase de recrutement afin de valider la technicité des candidats

Celles-ci s’avèrent être efficientes puisqu’on rencontre dans le monde séculier, de nombreux gestionnaires paies très qualifiés et compétents en charge des paies et cela indépendamment du travail demandé et la constante évolution de la paie.

Il est nécessaire de saluer la passion et la pugnacité avec laquelle les gestionnaires paie exercent ce métier plein de rebondissements (c’est le moindre que l’on puisse dire pour 2019) !

Gestionnaires Paies créez votre compte ici : https://lexpertpaie.com/user-login/

Entreprises découvrez nos packs ici : https://lexpertpaie.com/job-packages/

Commentaires

    • JEROME LAVERON - 8 janvier 2019

      Un excellent résumé.. Du mal a recruter ??
      Pourtant nous sommes nombreux à passer ce fameux diplôme en espérant exercer cette profession..
      Une fois celui-ci difficilement en poche, c’est le parcours du combattant pour trouver un poste…
      Car effectivement les débutants sont rarement pris.. Par contre dès que vous avez 2 à 3 ans d’expériences pas de soucis…
      Ok .. Je fais comment pour les avoirs si personnes ne crois en moi et ne veux m’aider à me former ??
      Les seniors d’aujourd’hui ont bien du commencer et apprendre un jour ?
      L’inexpérience n’est pas un défaut mais une force… le débutant est motivé et en plus il apprendra VOS procédures, votre façon de faire vu qu’il n’en connait pas d’autre …..
      Un bon Mentor, voila ce dont on a besoin au début !
      Alors, aidez nous à vous aider 😉

      Répondre au commentaires
    • Virginie - 12 janvier 2019

      Bonjour,
      Je suis dirigeante d’une société d’externalisation de paies depuis 2 ans et demi et après diverses expériences, j’ai décidé de recruter des débutants diplômés afin de les former à nos propres méthodes de travail.
      Je prends également des stagiaires afin de les former et si possible de les garder (même si ce n’est pas toujours le cas malheureusement).
      La formation prend du temps mais embaucher une personne qui croit tout savoir qui veut nous apprendre à travailler pour au final ne pas s’adapter (c’est du vécu) fait perdre du temps aussi.
      Il ne faut pas faire de généralité que ce soit sur les personnes avec ou sans expérience comme dans tout emploi cela dépend de la personne en face.
      Tout cela pour dire, ne vous découragez une entreprise vous donnera votre chance.

      Bonne journée

      Répondre au commentaires
      • Nicole - 25 janvier 2019

        Bonjour,
        Je ne peux qu’être d’accord avec vous.
        Je suis à Albi et je peine à trouver une structure pour un stage ou éventuellement un contrat professionnel pour me permettre d’obtenir un titre professionnel de gestionnaire de paie.

        Je suis de formation comptable et je suis assistante de direction. Je pensais avoir plus de possibilités de de trouver mais ce n’est pas le cas.

        Pour un métier en forte demande c’est très compliqué de s’intégrer. Dommage.

        Bonne journée

        Répondre au commentaires
    • ALEXANDRA VALETTE - 9 février 2019

      La gestion de la paie nécessite effectivement d’être un bon opérateur de saisie lorsque celle-ci est effectuée à la mano. En plus, pour tout gestionnaire de paie reprenant un poste, il faut se familiariser avec les spécificités des dossiers… Car, on va le reconnaître, il y a les usages, ce que nous dit la Cour de Cass. Et ce que conseille les éditions législatives… Chaque dossier sera traité de manière différente entre ces différentes balises…
      C’est un métier très technique et peu valorisé.

      Répondre au commentaires

Laisser un commentaire